Tchad, les forces spéciales perdent la main

Publié le par blog-allemoniere-tf1

Mais que leur arrivent-ils. L'élite de nos armées commet bévue sur bévue au Tchad.

 

                                  Ici, à l'entrainement

 

Au Tchad, lors des combats alors qu'ils vont exfiltrer du personnel à l'ambassade d'Allemagne, ils foncent comme des malades à bord de leurs véhicules et se font tirer dessus par un tankiste de l'armée tchadienne, affolé,. Au lieu de se dégager, il s'agit d'une force amie, ils ripostent. Cela  fait très, très désordre et les petits « gars »  prennent une belle engueulade, une fois de retour à la base.

Cette semaine, deuxième incident,  ils sont envoyés en mission à la frontière Tchado soudanaise (le même groupe, un autre ?). Ils se retrouvent de l'autre coté de la frontière, au Soudan, à  une seule voiture. Une regrettable erreur, inadvertance, ils se seraient trompés, la frontière n'est pas marquée, déclare le porte parole de l'état major des armées à Paris. Au quartier général de l'Eufor, on s'étonne, ils étaient seuls, à un endroit où ils n'auraient pas du être. Pourquoi se sont-ils retrouvés face à l'armée soudanaise, pourquoi y a-t-il eu  échange de tirs qui seront mortels pour l'un des deux soldats dans le véhicule.  Leur mission, confiée par  l'EUFOR, la force européenne, sous les ordres de laquelle ils sont placés, n'était, en théorie,  pas considérée comme dangereuse. On parle d'erreur.Une enquête militaire est en cours

Alors questions,  que se passe-t-il au sein des forces spéciales françaises.

 

 

Ces supers soldats, jalousés par bon nombre de leurs camarades, se prennent-ils pour des héros invincibles de séries américaines ?

Ces hommes dont on ne connait jamais le nom (sur le terrain si vous les rencontrez, ils vous diront qu'ils s'appellent Raoul, Robert.nom de famille Danjon, Lambert, inventés !) perdraient-ils la main ? Y aurait-il un problème de recrutement, de formation ?

 

Ces deux incidents méritent explication.Mais comme toujours, le grand public n'en saura rien car, le COS, le Commandement des Opérations Spéciales, cultive le secret.

 

Trop?

Publié dans blog-allemoniere-tf1

Commenter cet article

421 12/03/2008 18:54

Bonjour,C'est déprimant de lire de telles inepties. Je pensais que votre expérience de journaliste "de terrain" vous aurait permise d'avoir un jugement beaucoup plus modéré sur ces deux incidents, il n'en est malheureusement rien.Non, les hommes du COS ne se prennent pas pas pour des acteurs de série américaine. Aucun problème de recrutement ou de formation, sans cesse adaptée aux évênements. Il est normal que le secret entoure leurs actions, nous ne vivons pas au pays des bisounours mais dans un monde où un petit nombre d'hommes spécialisés seront plus efficaces qu'un grand nombre de soldats "lambdas".Concernant les suites de l'enquête, la transparence est de mise côté Eufor, pas du côté Soudanais.

Leviet 10/03/2008 15:22

dommage que vous ne faisiez parti de cette virée.
Vous aurriez eu un scoop.
 
LV