Tchad, que s'est il rellemement passé?

Publié le par blog-allemoniere-tf1

Que s'est-il passé au Tchad ?  

 

Plus de 1000 expatriés seront évacués du Tchad en 4 jours grâce aux soldats français du dispositif Epervier, les militaires français ont travaillé sans relâche mais ont ils eu d'autres missions à remplir ? C'est ce que pensent certains journalistes qui parlent de soutien opérationnel, d'engagement au coté de l'ANT. Qu'en est-il ? Vrai ? Faux ?

 

Samedi 2 février :

 

Dans la matinée, Paris propose au Président tchadien de l’exfiltrer, comme l’on dit dans le jargon militaire et puis,  quelques heures plus tard, changement de programme, la France décide de faire jouer à plein l’accord de coopération militaire qui lie les deux pays.

 

En clair, les renseignements obtenus par les avions français (Mirage, Atlantique 2 de la Marine) seront désormais communiqués aux militaires tchadiens. A Ndjamena un avion des forces spéciales, le COS qui permet d’avoir une très bonne vision nocturne (thermique), est mis à contribution. Les renseignements obtenus indiquent la position et les mouvements des rebelles.

 

Ce jour là, une équipe des forces spéciales est officiellement bloquée dans un établissement religieux, celui du Sacré Cœur, en pleine zone de combats. Les sœurs qui devaient être évacuées ne le seront pas, trop dangereux. Reste que la position pour le COS, venu à l’origine pour les faire sortir de ce guêpier) est stratégique en matière de renseignements.

 

Une équipe, toujours du COS, sortie de la base, un peu plus tôt, pour venir en aide aux ressortissants qui sont coincés dans l’enceinte de l’ambassade US et Allemande, va se faire tirer dessus par l'ANT. Nos petits « gars » roulent trop vite, ils se font donc « allumer » par l’armée tchadienne, ripostent et déclenchent une véritable mini-guerre dans Ndjamena avant de rebrousser chemin ! Cela s’est  entendu jusqu’à Paris !!!  Un peu désordre, une fois que l’on a choisi son camp! Vouloir pulvériser ses amis !!!! On raconte qu’ils se sont faits tirer les oreilles et parait que cela ne leur a pas plus, toutes ces remontrances, enfin c’est ce que disent leurs copains…

 

 

 

 

Pendant que tout ce petit monde s’amusait au sol,  nos avions dans le ciel (les mirages les atlantiques 2 et l'avion du COS) prenaient  des centaines et des centaines de clichés. Et à qui on a donné toutes ces infos, toujours au même, au Président Deby, le petit veinard ! Bon, il est vrai que l’on devait se faire pardonner! La chaîne de transmission  a eu des ratées. Jusqu’à vendredi, on la maintenu dans le noir, on ne lui a pas dit que 200 pick up roulaient à tombeaux ouvert sur Ndjamena depuis lundi (officiellement nos militaires ne s'en étaient pas aperçu, ce qu'ils sont nuls, ne pas voir deux cents véhicules chargés à bloc avec au moins 10 personnes dessus).  Enfin bref, s'ils s'en sont aperçus, ce n'est pas remonté jusqu'aux chefs, c’est comme cela, les choses parfois se grippent et puis, il faut toujours un peu de temps pour faire redémarrer une machine!

 

Bon, heureusement pour le président Deby, son homologue français a fini par avoir peur pour ses ressortissants et même pour ses militaires (il ne faudrait pas qu’il y ait des morts ou même des blessés, le jour de son mariage et qui plus est, à la vieille d’élections, pas bon du tout !) Alors, ni une ni deux, oubliées  les hésitations et la réserve! Tout le monde est prié de remettre de l’huile dans les rouages d’autant que sur le terrain, les deux mille hommes de Deby qui défendent la présidence se battent et  ne font pas défection. Il y avait bien eu une colonne vendredi à Massaguet, qui était partie dans l’autre sens et avait refusé d'affronter les rebelles, mais c’est un mini évènement face à ce qui se passe autour de la présidence. Les fidèles de Deby tiennent le coup.

 

 

 

Le problème du renseignement réglé, surgit celui des munitions qui commencent à manquer. Une fois encore, Paris va s'appuyer sur l'accord de coopération et donne son feu vert à l’envoi de munitions. 16 tonnes aurait livré 16t via la Lybie qui aurait elle-même ajouté le complément pour arriver au chiffre de 60  tonnes Pas mal !!! Lorsque l'on a bien été reçu à Paris et que l'on s’appelle Mouammar Kadhafi, on sait faire un geste !

 

Bref, aujourd’hui, les rebelles tchadiens, armés par le Soudan, épuisés par leurs raids, seraient dans la zone des trois frontières (vont-ils en faire un sanctuaire?) 

 

Idriss Deby, quant à lui, campe à Ndjamena sur une montagne de munitions. Ses opposants politiques ceux qui voulaient se battre avec un bulletin de vote et pas par les armes (les niais) sont en prison, s’ils sont encore en vie…….

 

Après tout, il n’avait qu’à pas être dans l’opposition, c'est vrai, quelle idée !!!,

 

 

Et puis, comme tout fini par arriver dans un monde parfait, les 6 membres de l’arche de ZOE pourraient être graciés par le président tchadien. Incroyable ! Quelle largesse d’esprit pour celui qui avait crié au trafic d’organes…etc

 

Un tour de passe-passe qui va nous faire oublier qu’ils ont voulu emmener en France des enfants tchadiens, affirmant haut et fort que ces derniers étaient orphelins du Darfour.

 

Dans peu de temps, on en fait des héros, peut être qu’ils auront les honneurs du 20H surtout si le président français qui va au Tchad fin février, rentre à Paris avec leurs grâces en poche.

 

 

 

Très, très bon pour mes élections.

 

 

 

Moi, j’appelle cela  de la Real Politique, qu’en pensez-vous ?

 

Publié dans blog-allemoniere-tf1

Commenter cet article