Arche de Zoé, le procès ?

Publié le par blog-allemoniere-tf1

 

Le procès des 6 membres de l’Arches de Zoé va avoir lieu très prochainement au Tchad. Le juge d’instruction ne va probablement pas accéder à la demande de requalification des faits et pourrait convoquer très vite une cour  criminelle.

 

 

                                             

                                              Photo APF

 

Aujourd’hui, les détenus entament une grève de la faim , l’enquête préliminaire a, selon eux,  été bâclée. Le juge n’a pas vu tous les éléments que la défense voulait lui communiquer, il a clôturé son information et transmis le dossier au parquet ;

 

Faut-il voir dans cette précipitation, une volonté de condamner à de très lourdes peines, les détenus, ils risquent jusqu’à 20 ans de travaux forcés. Peut être, la justice tchadienne doit compter avec son opinion publique,  très chatouilleuse sur cette question et doit donc se montrer exemplaire.

 

Mais, ce n’est pas la seule explication. Depuis le départ, le procureur de la République et la magistrature tchadienne veulent en finir vite avec cette affaire, hautement sensible. Ne pas requalifier les faits, convoquer une cour criminelle répond à ce besoin. Tout peut en effet, dans ce cas, aller très vite. Une fois l’ordonnance du juge d’instruction rendue (début de semaine) il suffit de quelques jours pour convoquer une cour criminelle où ne siège pas un jury populaire mais des magistrats. Bref, d’ici noël,  tout pourrait être bouclé. Il ne restera  plus qu’à faire jouer l’ accord de coopération de 1976 et la France pourra , alors, demander à l’état tchadien à ce que les condamnés, effectuent leur peine en France.

 

Voilà qui arrangerait tout le monde , le président de la république, Nicolas Sarkozy devait se rendre à Ndjamena en février……Impossible de faire le déplacement si le procès n’a pas eu lieu. Idriss Deby a besoin de cette visite, pas pour des raisons financière, il est riche avec le pétrole du sud, pas pour obtenir des armes, il en a suffisamment, mais pour recevoir le soutien politique de la France a un moment où il est affaibli par la rébellion de l’est, armée par le Soudan.

 

 

Quelle opinion avez-vous sur cette affaire ?

 

Pensez vous que la fin justifie les moyens, en clair des enfants que vous jugez malheureux, doivent-ils être adoptés ou pris en charge par des familles quitte à les déraciner ?

 

L’association, l’Arche de Zoé, a-t-elle commis des erreurs ?

 

L’état tchadien et les tchadiens, en général, ont-ils tord ou raison, d’être en colère ?

 

La presse française a-t-elle bien ou mal suivi cette affaire ?

 

 

A vous de me répondre….

 

Publié dans blog-allemoniere-tf1

Commenter cet article

brice 17/12/2007 20:03

Qu'ils soient jugés et condamnés au Tchad. Au XIX eme siècle la colonisation a été faite avec les mêmes bons sentiments humanistes "Allons apporter la civisation aux pauvres malheureux africains"...On voit aujourd'hui que l'enfer est pavé des bonnes intentions de ceux qui s'autoproclament sauveurs de l'humanité.http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=685&Itemid=60

lisca 12/12/2007 21:43

Kouchner et Rama Yade ont le devoir de se proposer en échange des prisonniers. Ils sont les responsables directs de cette aventure, ainsi que Cecilia Sarkozy et ses amis de laboratoire. Les membres de l'Arche de Zoé ont été utilisés puis trahis et continuent d'être utilisés (maintenant par le régime africain). Il faut les sortir de là, mettre les ministres et leurs secrétaires à leur place. Une fois ces nuisibles au Tchad, on aurait le plancher des vaches bien débarrassé.